Manuel Valls attendu à Rennes ce soir

Le premier ministre arrivera en fin d’après-midi à Betton, au nord de l’agglomération rennaise, où il tiendra meeting dans le cadre de la campagne électorale pour les cantonales.

Le marathon des meetings débutent pour le gouvernement, à moins d’un mois du premier tour des élections départementales (22 et 29 mars). Objectif : aller soutenir les candidats socialistes en difficulté sur le terrain. Premier acte ce soir pour Manuel Valls : il fera escale à Betton, au nord de l’agglomération rennaise, pour s’afficher aux côtés des élus PS locaux. Il ne sera pas seul : la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, et Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, ainsi que  le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, le local de l’étape (il est l’ex-président du Conseil régional de Bretagne), sont également attendus.

Visite de l’entreprise Artefacto

Le train du premier ministre arrivera en milieu d’après midi, sans doute aux alentours de 17 heures. Il se rendra alors directement à Betton pour visiter les locaux de l’entreprise Artefacto spécialisée dans la fourniture d’outils de réalité augmentée en 3D extérieure. Créée en 1998 par Erwan Mahé et Valérie Cottereau, cette société fait aujourd’hui travailler une quarantaine de salariés.

Enfin Manuel Valls terminera sa journée par un meeting organisé dans la salle polyvalente de Betton (place Charles de Gaulle) où les militants socialistes l’attendront à partir de 19 heures : les 50 candidats PS en lice en Ille-et-Vilaine seront évidemment sur place.

Manuel Valls était, on s’en souvient, venu en visite à Rennes juste avant Noël pour baptiser le tunnelier à l’œuvre sur le chantier de la seconde ligne de métro. il avait également signé le décret qui faisait de l’agglomération rennaise une métropole, au même titre que Bordeaux, Nantes, Lille, Montpellier, Brest, Grenoble, Lyon, Nice, Strasbourg, Rouen et Toulouse.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse