Rennes : Le Drian prêt à rejoindre Macron

L’actuel président de la région Bretagne, également ministre de la Défense, aurait annoncé à François Hollande son intention de soutenir Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle.

le drian

Comme d’autres barons socialistes proches de François Hollande ou de l’ancien premier ministre Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian, réélu président du Conseil régional de Bretagne en 2016 mais maintenu par l’exécutif à l’Hôtel de Brienne, devrait passer outre la charte du parti socialiste qui enjoignait les candidats à la primaire à soutenir le vainqueur, en l’occurrence Benoît Hamon élu le 29 janvier. Selon BFM TV, le ministre de la Défense aurait confié au Chef de l’Etat son intention de rallier Emmanuel Macron dès le premier tour de la présidentielle.

Valls prêt à soutenir Hamon ?

La chaîne d’info précise que l’élu breton serait sur le point d’officialiser cette annonce, « dans le courant de la semaine prochaine ». Un timing qui a déplu à François Hollande soucieux de ne pas parasiter la campagne du candidat officiel désigné par les électeurs de gauche. BFM ajoute que Jean-Yves Le Drian été fortement invité à « attendre le 20 mars prochain » pour se déclarer en faveur du leader d’En marche !, date à laquelle le conseil Constitutionnel dévoilera la liste des candidats retenus à l’élection présidentielle pour avoir recueilli au moins 500 parrainages.
Mercredi, c’est l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë qui avait affiché son soutien à Emmanuel Macron dont la stratégie de campagne repose sur un positionnement centriste, en dehors des étiquettes politiques traditionnelles.

Début mars, c’est Manuel Valls, vaincu au second tour de la primaire, qui semblait dénoncer la ligne défendue par Benoît Hamon. A une réunion de parlementaires socialistes, l’ancien premier ministre a exprimé « son inquiétude, surtout après l’accord conclu avec Europe-Ecologie-Les Verts », ajoutant que « tout ce qui est fait depuis la primaire aboutit à poser un problème stratégique et de crédibilité ».

Pour rappel, la maire de Rennes Nathalie Appéré  a parrainé Benoît Hamon, comme le président de la métropole Emmanuel Couet.

Post author

Laisser une réponse