Rennes : de l’urine versée sur deux élus du conseil municipal

La scène s’est déroulée dans un bar du centre-ville où se tenait une réunion politique à laquelle participaient une quinzaine de personnes, dont deux élus locaux étiquetés LR.

rennes

Amélie Dhalluin et Bertrand Plouvier, qui siègent dans les rangs de l’opposition au conseil municipal de Rennes, vont porter plainte après l’agression dont ils ont été victimes mercredi soir au cours d’une réunion politique organisée par l’association Sens Commun au bar Le Royal, situé derrière l’Hôtel de Ville.

Les faits, assez effarants, ont été perpétrés par un groupe de cinq individus qui s’étaient introduits par surprise dans l’établissement munis de bouteilles contenant de l’urine et de la soupe de poisson. Plusieurs personnes présentes sur les lieux en ont été aspergées mais, selon les premiers éléments d’enquête, les deux élus de droite constituaient, pour les agresseurs, les cibles principales à ne pas rater.
« Il ont crié « fachos ». Ça a duré à peine une minute et ils sont partis » témoigne Bertrand Plouvier, candidat LR (Les Républicains) à l’élection législative de juin 2017.
Scandalisé, il dénonce comme son homologue Amélie Dhalluin, des « activistes de l’ultra-gauche ». Indignation partagée par la députée-maire de Rennes qui regrette dans un communiqué une « agression inacceptable ». Elle ajoute : « En s’attaquant à un débat politique, c’est la démocratie elle-même que l’on veut remettre en cause. Elle se nourrit de la confrontation des idées mais jamais de l’insulte et de la violence. Je souhaite que les auteurs de ces actes soient identifiés et poursuivis ».
Le président de Rennes Métropole Emmanuel Couet, également socialiste a aussi exprimé son soutien : « Aucun désaccord politique ne peut justifier de tels agissements, que je condamne avec force. La violence n’a pas sa place en démocratie car les différends s’y règlent par le débat et par le vote ».

Post author

Laisser une réponse