Internet mobile : La 5G testée en gare de Rennes

D’ici la fin de l’année, Orange va déployer un réseau expérimental afin d’en évaluer les performances au sein d’un équipement grand public.

Toujours plus vite…à partir de 2020, la technologie 5G va, non sans réserve de la part d’usagers qui redoutent les conséquences sanitaires générés par des champs électromagnétique surpuissants, progressivement supplanter sa devancière, la bien nommée 4G, laquelle avait déjà permis d’accélérer très sensiblement la transmission de données entre terminaux mobiles après 2011. Le smartphone, devenu entre-temps un bien de grande consommation, est au centre des enjeux économiques suscités par cet internet nouvelle génération annoncé comme l’aboutissement d’un processus qui va conduire à démultiplier à l’infini les moyens et les capacités de connexions via des relais ultra rapides (trop ?).

Rennes va très bientôt étrenner une bribe de ce réseau « ultime » : l’opérateur Orange, maitre d’œuvre de son déploiement, a en effet obtenu d el’autorité de régulation des communications léectroniques et des postes (Arcep) une licence pour en évaluer les performances (couverture, débit) à partir des longueurs d’ondes émises sur la bande de fréquence des 26 Ghz en gare centrale. Le teste se déroulera sur plusieurs semaines d’ici la fin décembre.

Les voyageurs équipés d’un smartphone compatible à la 5G (ils sont encore minoritaires) auront donc, très ponctuellement, la possibilité de s’y connecter, avant un déploiement général « courant 2020 ». Pour quels résultats ? Il serait hasardeux de donner des chiffres. Et plus encore de décrire des impressions qu’il est, par nature, difficile d’anticiper. Le rythme des débits serait, selon certaines sources spécialisées, jusqu’à 10 fois supérieur à celui offert par l’actuelle 4G dont la couverture restait, précisons-le, encore incomplète, surtout dans le centre-sud de la France. Cela signifie qu’entre une requête saisie sur un moteur de recherche et la redirection vers le site correspondant, le temps de latence sera instantané et le confort de navigation au sein de la galaxie web poussé à son maximum. Sans compter le délai de téléchargement des vidéos HD porté, lui aussi, à un niveau de réactivité et de vitesse sans précédent.

Si le grand public y trouvera forcément son compte, la 5 G ouvre des perspectives immenses pour les entreprises à l’heure où la dématérialisation bouleverse les usages mobiles et accélère la communication. La rapidité des flux d’information devient, elle, un enjeu de compétitivité et de développement international.
Pour de nombreux particuliers, l’arrivée de ce standard amélioré signifie aussi qu’il faudra adapter leur équipement. Beaucoup de téléphones ne sont aujourd’hui pas configurables dans cette nouvelle version. Les fabricants l’ont bien compris qui lancent, mois après mois, des modèles neufs dotés de la fameuse puce 5G, véritable porte d’entrée vers une autre dimension du webmobile.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse